Ce que nos peurs nous révèlent.

17 octobre 2018 at 16 h 24 min

fleuuurs

 

Nous avons tous vécu des situations angoissantes, fait l’expérience de peurs inextricables qui nous bloquent et nous empêchent de vivre, de nous sentir libre dans nos actes et  nos prises de décisions.
Nous en faisons même l’expérience au quotidien pour peu que l’on s’abreuve auprès des médias, d’ informations sournoisement distillées sur ce mode là, le mode terroriste qui oeuvre à créer un climat d’insécurité, d’angoisse sourde.
Vous sentez vous en sécurité après avoir avalé toutes ces informations? Vous sentez vous à l’aise, heureux de vivre et d’apprécier votre environnement, la nature, votre partenaire, votre boulot … quand tout ceci tourne en boucle du matin au soir et du soir au matin  rabâché par les journaux, la radio et du coup les copains, les gens dans la rue ..? Bref ça ne s’arrête jamais sauf … si on y met un terme, si on le décide.
Et on ferme tout, la radio, on évite de lire les journaux, on ferme les écoutilles à toutes ces énergies toxiques et inutiles.
C’est un choix, ça se décide!
Mais ce n’est pas pour autant que tout ce qui se passe ne nous intéresse pas, que l’on y est indifférent, loin de là!
Se plonger dans des égrégores de peur les renforce et augmente leur pouvoir. Alors pour modifier toutes ces énergies, les transmuter, les transformer et bien on se branche sur des égrégores de bien être, de lumière et d’amour!
C’est la seule façon de modifier le monde, notre monde, y apporter de la joie, de l’humanité, de la bienveillance.

La peur coagule notre vitalité, nous étrique et nous empêche de fonctionner. Une véritable prison psychique dont on a du mal à sortir par .. peur de l’inconnu, peur du « qu’en dira t on » , du regard des autres, d’être heureux alors que pour certains cela ne semble pas être le cas … peur d’être soi-même? Il semblerait même que ce soit notre plus grande peur celle d’être enfin soi-même. Mais n’est ce pas là notre chemin de vie? Notre objectif  de vie?

Car si on veut vivre du mieux possible et faire ce que l’on a à faire, ce pour quoi on existe, sereinement, il est nécessaire de se débarrasser de tout ça et laisser nos énergies de vie reprendre leur libre cours.
Quand on regarde de plus prés et que l’on se plonge avec courage et parfois anxiété au fond de soi pour regarder ce qui se trouve caché là, ce qu’on n’a pas envie de rencontrer mais qu’il est nécessaire d’identifier pour avancer, ce n’est finalement pas si terrible! C ‘est le fait de vouloir l’ignorer qui est le plus angoissant!

 Au delà de tout, ce que nous peurs nous révèlent c’est notre manque de Foi! En la Vie, en l’Amour, dans la Beauté, dans le Bonheur!

L’ Univers nous protège en toutes occasions pour peu que nous lui fassions confiance!
J’ai confiance en la Vie, j’ai foi en l’Univers. Tout ce qui m’arrive me permet d’avancer, de me connaître, d’ apprendre sur moi, sur mon potentiel et mes ressources! C’est illimité! De quoi puis je avoir peur puisque je suis accompagné…tout le temps!

Elle est pas belle la Vie!

flleurr

Je cultive ma différence!

23 novembre 2015 at 14 h 33 min

ffeee1

 

Cette différence, parfois ces différences, nous les portons tous, quelles soient visibles aux yeux de tous ou invisibles au premier abord.


Et c’est là que la plupart du temps se cachent nos dons, notre Contribution Unique.


Posons nous la question:  » Avec ça qu’est ce que je fais, qu’est ce que je peux faire que les autres ne font pas, ne peuvent pas faire et qui est ma singularité, qui fait partie de l’ identité de mon Âme? C’est mon cadeau pour l’Univers. »


En les acceptant, je développe mes dons et je me réalise.


C’est dans nos différences que nous pouvons trouver notre Essence.

 

fleeur

 

Etre heureux, ça se décide!

28 octobre 2015 at 17 h 01 min

 nature77

Etre heureux, ça se décide!!

Tiens une vérité de plus? Non, une prise de conscience réelle et importante!
Vous riez? Et bien, avez vous essayé?

Oui, je suis heureuse, et je l’ai décidé!! Oh, pas tout d’un coup, pas en quelques secondes mais au fur et à mesure de l’avancée ma vie et des événements qui s’y sont déroulés!

Une prise de conscience récente dûe à la remarque d’une copine :  » oui mais pour toi, c’est facile, tu as… » et une énumération de certains éléments présents dans ma vie et pas dans la sienne!
Ah oui, tiens et si on minimisait un peu!!!
Un peu bousculée, je me disais que le bonheur est contagieux et que le montrer pourrait inciter les autres à … avoir envie de… faire pareil!  Mais oui!  Et tout ce qui existe dans ma vie, je l’ai voulu, souhaité et j’y ai mis les moyens, j’en ai payé le prix et avec grand bonheur!!
Seulement ça ne s’est pas fait tout seul!! Je ne suis pas née comme ça!! Je l’ai VOULU et je l’ai CRÉE!
Car au delà de tout,  ce n’est pas  » tu as… » mais  » tu es… »!
Je n’ai pas toujours été heureuse et même loin de là!  Je me suis souvent tordu les doigts de désespoir parce que cela n’allait pas comme je le voulais!  Et puis je crois que j’en ai eu marre d’être malheureuse et que c’était pas ça la vie pour moi!   Je voyais des gens heureux et pourquoi pas moi? 

Alors, petit à petit, tout doucement j’ai lâché!
J’ai lâché ce que je ne pouvais pas maîtriser et qui ne dépendait pas de moi!
Pourquoi vouloir que le soleil se lève au sud, que le ciel soit vert et autres exigences toutes aussi incongrues?
J’ai accepté, j’ai mis mon égo un peu (beaucoup ) en sourdine et j’ai travaillé … sur moi! Je travaille TOUJOURS sur moi, tout le temps, parce que c’est comme ça que ça marche et que j’y arrive!
J’accepte, je lâche, je suis le mouvement, je me remets en question quand quelque chose me dérange, je  » Ho’oponopono » souvent puisque c’est moi qui crée ma réalité,( cliquer ici pour lire l’article sur ce propos ) donc ce qui me contrarie et je vous prie de croire que ça marche!!
Et c’est tous les jours que ça se fait!
Un petit article pour vous illustrer certaines situations conflictuelles! cliquez ici!

Alors je vous livre les ingrédients de ma recette du bonheur: de la conscience, de la patience, de la constance, de l’humour, de l’amour, du pardon, de la bienveillance, du recul, de la présence, du lâcher prise, de l’insouciance et de l’acceptation.
Tout ceci pour soi et pour les autres!
Se peut il que j’en ai oublié? Faites moi le savoir!

Et si vous essayiez?  Non pas demain, tout de suite! Qu’en dites vous? Vous commencez?

ffleur

 

 

Je suis UNIQUE!

18 septembre 2015 at 16 h 05 min

oiseau r

 

 

Moi, je suis UNIQUE, IRREMPLAÇABLE. Comme tous.

Ma place est exactement là où je me trouve. Comme tous.

Je fais partie de ce Grand Tout qui nous relie tous.

J’ai besoin de l’Univers et l’Univers a besoin de moi.

Mon rôle est d’éclairer le monde en incarnant la Lumière et de rayonner. Comme tous. Chacun à sa manière selon les dons qu’il a reçu.

Rien d’autre … mais Tout ça!

Tous les êtres,vivants font ceci.
Du plus petit brin d’herbe au plus grand des animaux. Tous honorent la Création!

Et vous, vous êtes UNIQUES, IRREMPLAÇABLES.
Personne d’autre n’a les dons et talents que vous détenez et pour lesquels vous êtes nés.
Vous devez avoir le courage de partager tout ce qui est à l’intérieur de vous et qui ne demande qu’à s’exprimer.
Sans attendre
et sans hésiter!

 

pay7

Vous êtes exactement là où vous devez être!!

9 septembre 2015 at 23 h 18 min

 

ffl1

Si vous êtes là, c’est parce que c’est là que vous devez être!

Vous êtes là parce que vous avez fait des choix, pertinents pour vous à un moment donné de votre vie!  Cette notion de choix toujours aussi angoissante et contraignante! Cette angoisse du  » bon choix à faire  » nous pousse souvent à regretter nos décisions, nous fait hésiter et parfois nous bloque! Et si on se trompait! Et si on s’était trompé? Ah la peur de l’échec, les regrets, les « si j’avais su… ».
Et si une bonne fois pour toutes, on lâchait prise? Ce fameux lâcher prise pleinement d’actualité, comment le vivre sans anxiété?
Nous faisons TOUJOURS les BONS choix parce que c’est là, dans nos prises de décisions que nous avons quelque chose à vivre et à comprendre , dans l’acceptation des événements qui en découlent, dans la responsabilité de notre vie!!!
Nous sommes RESPONSABLES à 100% de notre vie, de notre monde. Pas victimes des personnes ou des événements, mais responsables et créateurs de toutes les situations de notre vie!!
Quel que soit le chemin emprunté, qu’il soit peu conventionnel, ou de traverse ou une voie « royale », si vous le suivez c’est que vous avez des choses à comprendre et à vivre là dedans et que votre instinct, votre intuition vous y ont poussé.
Quelles que soient les conséquences, les accepter, c’est pratiquer le lâcher prise. C’est grandir!
Nos choix nous conduisent exactement là où nous devons aller. Par nos décisions nous pouvons toujours à tout moment modifier notre route si le paysage ne nous convient plus.
Tout cela dépend de notre évolution, de notre degré de conscience, de nos perceptions, de nos croyances, de nos aspirations.

Et dans ce contexte, nous recevons exactement ce dont nous avons besoin.
Rassurez vous, vous ne vous êtes pas trompés, vous êtes au bon endroit!!

fle

Donner du sens à sa vie! Juillet 2015

15 juillet 2015 at 10 h 32 min

 

enfanttt

Bonjour à toutes et à tous!

Les vacances sont là et c’est souvent une période propice à la réflexion et à l’introspection selon ce qui se passe dans notre vie!
Rien n’arrivant par hasard bien entendu, la baisse d’activité professionnelle permet une certaine disponibilité pour envisager de regarder sa vie d’un regard plus posé, moins préoccupé par l’urgence du moment!

Entre farniente et lectures pour certains, la chaleur estivale invite au repos et à la méditation!

 

Le sens des épreuves

 fleurs et lumière 1

 

Pour nous imposer à  évoluer, à avancer, à nous dépasser, et souvent pour nous encourager à trouver ou retrouver notre chemin, L’Univers met sur notre route des épreuves toutes aussi diverses et variées aux multiples visages et cependant avec un seul objectif : devenir qui on est!

La mise à l’épreuve peut prendre l’apparence d’une personne toxique dont nous devons nous éloigner sans y parvenir, elle peut aussi prendre le visage de la maladie ou d’un licenciement, d’une séparation ou de tout autre situation que l’on n’avait surtout pas envie de vivre et souvent à laquelle on ne s’attendait pas.
Ayant une grande importance pour la personne qui vit ces événements, la mise à l’épreuve apparaît  relativement bénigne au reste du monde.

La mise à l’épreuve n’est en soi pas « mortelle » dans le sens physique du terme.
Elle  met en danger notre confiance en notre propre pouvoir à conduire notre vie et teste notre volonté et notre foi en la vie. Elle nous entraîne à suivre nos propres chemins avec une conscience et  une volonté accrues. A devoir nous affirmer, à asseoir notre détermination, notre foi… en nous, en nos ressources, en notre force intérieure.

Il existe dans la mise à l’épreuve une notion de passage, d’abandon de l’ancien devenu obsolète, une obligation de réinventer sa vie sur de nouvelles bases à découvrir. Rien n’est évident au tout début. L’issue ne se dévoile pas aisément et parfois il semble même ne pas y en avoir.
Car le chemin se déroulera au fur et à mesure de l’apprentissage et de l’acceptation de l’épreuve. Rien n’est jamais joué d’avance.
Tout dépend des ressources de la personne et de sa capacité à rebondir, à se ré-inventer.

Se sentir une victime des événements, des circonstances?  Cela arrive lorsque l’on s’est trop éloigné de ses valeurs ou bien pour  permettre d’aller chercher au fond des soi des ressources insoupçonnées que l’on va devoir utiliser par la suite.
Ne pas accepter, se victimiser, se battre et vouloir revenir en arrière autant de comportements qui conduiront sans l’ombre d’un doute à une existence placée sous le signe du ressentiment et de l’amertume.
L’homme étant doté du libre arbitre, il a le choix de ses décisions et de ses comportements. On ne réagit pas tous de la même manière.

Etant cependant responsable de notre vie, de ce qui s’y passe, il est bon à un moment donné de se poser certaines questions.
Si vous vivez ce genre d’épreuves cherchez bien au fond de vous l’utilité de telles situations, essayez de comprendre ce que cela doit vous apprendre et demandez vous pourquoi!
Pourquoi je vis ce que je vis actuellement? Qu’est ce que j’ai fait qui m’a conduit(e) à ça? Qu’est ce que je n’ai pas compris? Qu’est ce que je dois comprendre pour m’en sortir?
Et la plus importante de toutes, à mon sens :  » Qu’ai je à apprendre de tout cela? « 

Lorsque courageusement après avoir courbé l’échine, on se redresse et on avance, on comprend alors l’utilité de ces rudes périodes.

A l’issue, la vie est complètement chamboulée, elle a changé d’orientation. L’être prend une autre dimension.

 

 

ppaysage1

 

 

 

 

 

La mise à l’épreuve.

7 juillet 2015 at 23 h 02 min

fleurs et lumière 1

 

Pour nous imposer à  évoluer, à avancer, à nous dépasser, et souvent pour nous encourager à trouver ou retrouver notre chemin, L’Univers met sur notre route des épreuves toutes aussi diverses et variées aux multiples visages et cependant avec un seul objectif : devenir qui on est!

La mise à l’épreuve peut prendre l’apparence d’une personne toxique dont nous devons nous éloigner sans y parvenir, elle peut aussi prendre le visage de la maladie ou d’un licenciement, d’une séparation ou de tout autre situation que l’on n’avait surtout pas envie de vivre et souvent à laquelle on ne s’attendait pas.
Ayant une grande importance pour la personne qui vit ces événements, la mise à l’épreuve apparaît  relativement bénigne au reste du monde.

La mise à l’épreuve n’est en soi pas « mortelle » dans le sens physique du terme.
Elle  met en danger notre confiance en notre propre pouvoir à conduire notre vie et teste notre volonté et notre foi en la vie. Elle nous entraîne à suivre nos propres chemins avec une conscience et  une volonté accrues. A devoir nous affirmer, à asseoir notre détermination, notre foi… en nous, en nos ressources, en notre force intérieure.

Il existe dans la mise à l’épreuve une notion de passage, d’abandon de l’ancien devenu obsolète, une obligation de réinventer sa vie sur de nouvelles bases à découvrir. Rien n’est évident au tout début. L’issue ne se dévoile pas aisément et parfois il semble même ne pas y en avoir.
Car le chemin se déroulera au fur et à mesure de l’apprentissage et de l’acceptation de l’épreuve. Rien n’est jamais joué d’avance.
Tout dépend des ressources de la personne et de sa capacité à rebondir, à se ré-inventer.

Se sentir une victime des événements, des circonstances?  Cela arrive lorsque l’on s’est trop éloigné de ses valeurs ou bien pour  permettre d’aller chercher au fond des soi des ressources insoupçonnées que l’on va devoir utiliser par la suite.
Ne pas accepter, se victimiser, se battre et vouloir revenir en arrière autant de comportements qui conduiront sans l’ombre d’un doute à une existence placée sous le signe du ressentiment et de l’amertume.
L’homme étant doté du libre arbitre, il a le choix de ses décisions et de ses comportements. On ne réagit pas tous de la même manière.

Etant cependant responsable de notre vie, de ce qui s’y passe, il est bon à un moment donné de se poser certaines questions.
Si vous vivez ce genre d’épreuves cherchez bien au fond de vous l’utilité de telles situations, essayez de comprendre ce que cela doit vous apprendre et demandez vous pourquoi?
Pourquoi je vis ce que je vis actuellement? Qu’est ce que j’ai fait qui m’a conduit à ça? Qu’est ce que je n’ai pas compris? Qu’est ce que je dois comprendre pour m’en sortir?
Et la plus importante de toutes, à mon sens :  » Qu’ai je à apprendre de tout cela? « 

Lorsque courageusement après avoir courbé l’échine, on se redresse et on avance, on comprend alors l’utilité de ces rudes périodes.

A l’issue, la vie est complètement chamboulée, elle a changé d’orientation. L’être prend une autre dimension.

 

 

flurr